Mes idées…

Je n’arrête pas de réfléchir aux solutions dont nous aurions besoin pour changer les choses. Comme je l’ai dit dans mon post précédent, je pense que si chacun y met un peu du sien les choses bougeront. N’oubliez pas qu‘environ 80% de la population genevoise sont des locataires, et en Suisse le pourcentage s’élève à environ 60%. Nous sommes donc majoritaires. Nous pouvons changer les choses. J’en suis sûre.

Pour en revenir à mes réflexions, je pense que certaines lois devraient être changées. Voici mes idées:

  1. Dans tous les cantons touchés par la crise du logement, l’État devrait contrôler systématiquement chaque hausse de loyer. La hausse de loyer devrait être soumise à approbation de l’État, qui lui devrait s’assurer que le nouveau loyer n’est pas abusif au sens de la loi. Certaines personnes pourraient penser que cela coûterait beaucoup trop d’argent à l’État, et donc à nous contribuables? Voici ma réponse. Je pense que si les loyers étaient stabilisés grâce à cette mesure, les locataires auraient besoin de moins d’aides financières telles qu’allocations de logements ou logements subventionnés. Les tribunaux auraient, eux aussi, moins de travail, étant donné qu’ils n’auraient plus à gérer les contestations de loyer. L’État pourrait donc économiser sur ces deux points. Une taxe de contrôle à charge des bailleurs pourrait aussi être instaurée.
  2. L’État devrait contrôler tous les immeubles anciens de manière périodique. Quand je dis contrôle, c’est un contrôle sur place. Car d’après mon expérience personnelle, les régies n’hésitent pas à mentir et à prétendre que leurs immeubles ne posent aucun danger, alors que c’est faux! Nos vies sont mises en danger par pur appât du gain. Il faut que ça s’arrête! Il faudrait aussi instaurer un système d’amendes pour les propriétaires qui n’entretiennent pas correctement leurs bâtiments. Ce qui serait aussi un bon moyen de dissuader les propriétaires sans scrupules, et, par la même occasion de financer les contrôles. Les contrôles pourraient aussi être facturés aux bailleurs.
  3. Un pourcentage du loyer, celui-ci correspondant aux frais d’entretien moyens, devrait être placé dans un compte bancaire spécifique réservé uniquement pour les travaux d’entretien. De nos jours, les frais d’entretien sont inclus dans le loyer. Seulement voilà, les propriétaires ne gardent pas forcément cet argent pour entretenir nos logements. Cette solution permettrait de bloquer une certaine somme pour l’entretien. Donc le jour où des travaux d’entretien devraient être effectués, les propriétaires seraient plus enclins à faire les travaux étant donné qu’ils auraient une réserve qui ne pourrait, en aucun cas, être utilisée pour d’autres fins. Les frais d’entretien moyens pourraient être recalculés par l’État chaque année afin d’assurer que les montants évoluent selon l’évolution des coûts.

Voilà mes idées du moment. Je vous avouerais que la politique et moi ça fait deux. En tout cas, si je veux lancer une initiative, il va falloir beaucoup de signatures et, apparemment, des énormes moyens financiers. Il semblerait, d’après ce site (site officiel de la Confédération quand même…), qu’au cours des dernières années, chaque initiative ayant abouti a coûté près de 150’000 francs. Je vais donc avoir besoin du soutien de plusieurs partis politiques. Je ne sais pas si ça va marcher… mais comme on dit, qui ne tente rien n’a rien. Je suis prête à tenter le coup. Et même si j’échoue, au moins, j’aurais essayé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s